WHO-Pandemiepakt

Mise sous tutelle.
Moins de liberté.
Moins de démocratie.

Non à l’accord OMS sur les pandémies

De quoi s’agit-il?

La Suisse négocie depuis 2021 avec d’autres Etats membres de l’OMS une adaptation du Règlement sanitaire international et un nouvel accord sur les pandémies.. Celui-ci vise à renforcer l’influence de l’OMS. Les deux conventions restreignent notre démocratie et doivent donc être refusées. Le Conseil fédéral est invité à prendre clairement position et à dire non.

WJ
WHO-Pandemiepakt

Qui décide de l’accord sur les pandémies?

Le Conseil fédéral ne sait pas encore s’il veut soumettre l’accord au Parlement Or, les Commissions parlementaires de politique extérieure sont intervenues pour exiger d’être consultées. Il est important que le Conseil fédéral soumette l’accord sur les pandémies au Parlement. Voilà la seule manière de permettre le lancement d’un référendum contre l’accord afin que le peuple puisse se prononcer à son tour.

Que demande notre pétition?

La pétition s’adresse à l’Assemblée fédérale: les chambres législatives doivent obtenir du Conseil fédéral qu’il soumette l’accord sur les pandémies au Parlement. Ce n’est que de cette manière qu’il sera possible de lancer un référendum afin que le peuple puisse voter au cas où le Parlement accepte le projet.

WHO-Pandemiepakt
  • Dr. med. Stephan Rietiker

    Président Pro Suisse

    « Je suis inquiet de constater que l’OMS cherche à renforcer son influence politique. Le système de santé publique suisse fonctionne parfaitement – aux niveaux communal, cantonal et fédéral. Nous n’avons pas besoin de nouvelles prescriptions internationales qui restreignent notre marge de manœuvre et minent notre démocratie. »